Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENDURANCE38

ENDURANCE38

Nous oeuvrons pour le développement des sports d'endurance, de la course à pied, au triathlon. Nous entrainons des personnes allant de l'athlète confirmé, débutant, à la personne ayant un besoin d'une activité sportive


LE CHOIX DU CARBURANT ET VO2 MAX

Publié par ENDURANCE38 sur 16 Décembre 2019, 22:14pm

Catégories : #PHYSIOLOGIE

LE CHOIX DU CARBURANT ET VO2 MAX

Ce sera les facteurs influents, dans l’intensité des efforts, sur les exercices. Dans la plupart des sports, l’intensité de l’exercice, est variable ; par conséquent, la demande énergétique, l’est aussi. Des disciplines telles que le rugby ou le tennis comportent des séquences courtes d’efforts, mais de grosses réactivités avec des intensités élevées, en alternances, avec des périodes de faible intensité, ou, de repos. Dans les sports de vitesse, ou d’endurance longue ou moyenne, la demande d’énergie variera, en fonction : de la résistance au vent, ou de la topographie  de la course.

Comme la demande énergétique change, l’utilisation des sources d’énergies, changeront également.

 

La capacité individuelle, à réussir un exercice, ainsi que la réponse métabolique, à l’exercice, varient de façon considérable. Ces deux facteurs influeront sur l’utilisation de l’énergie.

 

Les muscles qui travaillent, déterminent, également le choix de l’énergie, qui est utilisée. Certains muscles travaillent en aérobie, ce qui signifie, qu’ils peuvent utiliser différemment, des lipides ou, des glucides comme source d’énergie.

D’autres travaillent principalement en anaérobie, à tel point, qu’ils ne peuvent, utiliser que des glucides.

L’entrainement peut changer et permet aux muscles, de puiser plus d’oxygène dans le sang, et, de produire ainsi plus d’énergie aérobie.

 

Cette utilisation de l’oxygène par le corps, est un facteur clé du choix du carburant utilisé et de l’efficacité de l’exercice.

Pour comprendre ce phénomène, nous devons expliquer, un concept, que les experts du sport, appellent VO2 Max ; qui est aussi en lien avec un autre facteur la FCM.

 

LE VO2 MAX  

Sur un exercice, plus nous mettons de l’intensité, plus nous accélérons notre respirations, pour augmenter notre absorption d’oxygène.

Ceci permettant, une plus grande production d’énergie en aérobie. Mais notre capacité d’absorption d’oxygène est limitée.  

Chacun à son propre niveau d’absorption d’oxygène : VO2 Max.

Le VO2Max est considéré comme un des points importants de références. L’absorption réelle d’un athlète, peut être exprimée en % de son niveau personnel de VO2 Max.

Ce chiffre est exprimé en % de VO2 Max, qui reflète l’intensité de l’exercice, ressenti  par l’athlète. C’est-à-dire, le niveau d’absorption à ce % de VO2 Max, auquel il se trouve, par rapport à ses propres limites.

Mais attention le plus gros facteur limitant ; cela restera, toujours et de loin la FCM. Pourquoi ? Car le VO2 Max se situe à 95% de la FCM, ne jamais penser que 100% du VO2 Max est égale 100% de la FCM, ne pas tout mélanger.

Pourquoi ? Quand vous faite un exercice, qui demande 120% de la vitesse de VO2 Max, vous ne serez jamais à 120% de la FCM, sinon gros problème ; vous serez à 97% de la FCM.

Le pourcentage de VO2 Max, exprime l’intensité personnelle, ou relative de la séance. Il ne doit pas être confondu, avec des mesures objectives, telle que la vitesse ou la distance. C’est une mesure dont son indice est en ml/kg/mn.

Exemple : «vous venez de faire un test VMA, vous venez de faire 1500m en ½ Cooper, ce qui veut dire que votre vitesse, est de 15km/h. Votre indice de VO2 max sera : 52.5ml/kg/mn, si vous avez une masse de 70kg votre ; VO2 max sera : 3.67l/mn »

Nous pouvons utiliser une méthode relative de l’intensité, et, utiliser  un repère, ou, repérer certains stades du corps auquel il change de méthode de production.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents