Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ENDURANCE38

ENDURANCE38

Nous oeuvrons pour le développement des sports d'endurance, de la course à pied, au triathlon. Nous entrainons des personnes allant de l'athlète confirmé, débutant, à la personne ayant un besoin d'une activité sportive


LA BANDE A BRANCALEONE DE L’ASPTT GRENOBLE

Publié par ENDURANCE38 sur 25 Mai 2016, 17:30pm

Catégories : #endurance38

Si des personnes de l'époque et qui faisaient partie du groupe ont une photo, me la faire parvenir
Si des personnes de l'époque et qui faisaient partie du groupe ont une photo, me la faire parvenir
Si des personnes de l'époque et qui faisaient partie du groupe ont une photo, me la faire parvenir
Si des personnes de l'époque et qui faisaient partie du groupe ont une photo, me la faire parvenir

Si des personnes de l'époque et qui faisaient partie du groupe ont une photo, me la faire parvenir

LA BANDE A BRANCALEONE DE L’ASPTT GRENOBLE

Toutes les années au mois d’octobre je rends hommage à un Ami Christian Maillet qui sans lui l’association Endurance38 n’aurait jamais vu le jour. Pour ce faire j’ai décidé de vous raconter un épisode de nos entrainements. Vous comprendrez aussi comment des personnes d’horizons et d’opinions diverses puissent être de grands copains et former un groupe soudé.

Mais tout commença en 1989, je me suis mis à la course à pieds, je faisais trois sorties par semaine. Les copains du bureau me donnaient des conseils, si bien que j’avais allongé mes sorties. Le temps passa, et comme chaque année l’ASPTT Grenoble organisait un semi je décidais de le faire. Le stress de la course était là au fur et à mesure que la date se rapprochait. Les copains du bureau me disaient tu dois t’arrêter tous les 5km pour te ravitailler, et tu finiras ton semi

Sur la ligne de départ la musique et l’ambiance 1200 coureurs au départ pour 21km, et dans ma tête le finir le temps sera secondaire. Courir dans la ville, la rue pour soit un régal, sur le bord de la route les applaudissements, même pour des personnes qui n’étaient dans les premiers du jamais vu pour moi. Je suivais les conseils ravitaillement au 5, un peu dur puis le 10 il y avait plus de chose, le 15 là je m’arrêtais des étirements un verre d’eau et une orange. Puis l’arrivée avec en prime un temps que je n’avais pas prévu car pas de chrono et je franchissais la ligne en 1h45… les minutes plus dans la tête incroyable j’ai fini. Je récupérai mes affaires, je voulais continuer et m’entrainer en groupe et plus seul. Je demandais à une personne qui avait une forte voix ; la réponse fut : tu viens mardi soir avec un certificat médical. Chose faite et j’avais rendez-vous le dimanche matin à 9h

Dimanche matin j’étais au rendez-vous un groupe d’une dizaine de coureurs, étaient là à discuter en attendant Marcel. Un petit gar à moustache arriva en trottinant, et s’arrêta vers moi pour me poser des questions d’usages : mes temps et ce que je désire faire. Quand il eut mon temps sur semi pour lui ce n’était pas top, ensuite je ne voulais pas faire de marathon ; il fut surpris. Mais à la fin se fut la bienvenue dans le groupe. Cette première matinée allait être un apprentissage, mais aussi une matinée de galère. Jusqu’au 3km l’allure allait c’était en échauffement, tout le monde discutait une bonne ambiance. Puis on s’arrête pour les réjouissances de la séance Pour les copains c’était 3000m x4 R 1,30, pour moi c’était (2000m + 500 x6 + 1000m avec le 2000 en 4,30mn/km les 500 en 2mn et le 1000 en 4,15).

Autant vous dire que je ne connaissais rien en fractionné, mais là j’allais être servi. Le 2000m j’ai failli mettre le clignotant et m’arrêter. Puis les 500m alors là ce fut la bérézina, car j’ai passé à côté de mes temps, et le 1000m je le fis sur trois pattes. Au km3 On s’attend pour faire la récupération collective, et je fis la connaissance de Christian qui me demandait si tout allait bien, je lui dis non fatigué et une envie de vomir. En fait je ne jouais pas la même répartition, que celui du groupe. Marcel venait de s’en rendre compte, et me donna pour la semaine mon plan : Lundi repos ; mardi 200 x12  200 en 44 R 40; mercredi 45mn de footing, jeudi repos, vendredi footing 1h samedi footing 1h30 ; dimanche séance collective

Prochain épisode cette séance collective et ma rencontre avec le président Jacques Collet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents